DSCG : les débouchés à explorer

Vous aspirez à une carrière à responsabilités dans la gestion ou la comptabilité ? Le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) est un véritable tremplin vers des postes de prestige dans les affaires. Explorez ici tous les débouchés possibles avec un DSCG

Le DSCG, en quelques mots


Qu’est-ce que le DSCG ?

Le DSCG est le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion. Il permet aux étudiants qui le souhaitent d’obtenir un niveau master (bac + 5), en 2 ans d’études. Ils ont ainsi accès à des carrières d’excellence dans la gestion ou le management comptable et administratif.

Pour pouvoir vous inscrire en DSCG, vous devez être diplômé :  

  • D’une licence en gestion 
  • D’un DCG.  

Pour rappel, le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) se prépare, quant à lui, en 3 ans après le bac. Il est également accessible en admission parallèle.

Les unités d’enseignement du DSCG

Le programme du DSCG s’articule autour de 7 unités d’enseignement. Chacune correspond à un domaine spécifique de la comptabilité de la gestion :

  • UE 1: gestion juridique fiscale et sociale ;
  • UE 2:  finance ;
  • UE 3 : management et contrôle de gestion ;
  • UE4:  comptabilité et audit ;
  • UE5 : management du système d’information ;
  • UE6 : épreuve orale de soutenance ;
  • UE 7 :  mémoire professionnel.

À savoir 

Vous effectuez votre programme d’études à votre propre rythme. Vous pouvez ainsi choisir de vous concentrer sur une ou plusieurs matières, chaque année. Il faut aussi savoir que vous avez 4 ans pour vous présenter toutes les épreuves, à compter de votre première inscription au DSCG.

Chef comptable : des débouchés avec un DSCG


Parmi les métiers de la comptabilité, le poste de chef comptable représente, sans aucun doute, l’une des fonctions clés d’un pôle comptabilité. Et vous pouvez y prétendre avec un DSCG. 

Un chef comptable est responsable de la bonne gestion des comptes de l’entreprise. Grâce à son analyse et sa connaissance des règles en comptabilité, il est le bras droit que tout chef d’entreprise rêve d’avoir. Il lui apporte des conseils avisés. 

Sachez que vous pouvez également assurer ces missions dans un cabinet comptable. Vous aurez alors à charge votre propre portefeuille de clients dans divers secteurs d’activité. 

Les titulaires d’un DEC qui exercent en tant que chef comptable ont un salaire qui varie généralement entre 3 000 et 6 000 € brut par mois.

À savoirCette profession reste accessible avec un niveau  bac + 3. Pour autant, avec un DSCG, vous possédez une expertise supplémentaire susceptible d’intéresser un recruteur.

Des débouchés dans le contrôle de gestion après un DSCG


Devenir contrôleur de gestion

Vous êtes devenu un as de l’analyse financière et vous aimez les challenges ? En tant que contrôleur de gestion, vous optimisez la performance d’une entreprise. Vous suivez le budget, ainsi que les indicateurs clés, afin de trouver le point de rentabilité maximale d’une société.

Travailler en tant que chef de projet IT

Un chef de projet IT possède une double casquette. S’il a des compétences en contrôle de gestion, il possède également une expertise dans le domaine des technologies de l’information. Ces dernières lui servent à mettre en place des tableaux qui attestent de la fiabilité d’une activité professionnelle.

Consolideur

Vous préférez travailler dans un grand groupe ? Avec un DSCG, vous pouvez prendre part à la consolidation des états financiers dans de grandes entreprises. Votre rôle consiste alors à fusionner l’ensemble des données financières provenant de diverses filiales. Vous créez ainsi un seul rapport financier. Cela permet ainsi d’avoir un regard sur la situation financière complète du groupe.

Explorer le monde de la finance


Dans les métiers de la finance, les débouchés sont également très variés, si vous êtes titulaire d’un DSCG. 

Vous pouvez occuper un poste de trésorier. En véritable gestionnaire, vous œuvrez alors de façon à optimiser les coûts au sein d’une organisation. La négociation d’emprunt, la recherche de placement font aussi partie de votre quotidien. Vous avez une appétence particulière pour le relationnel et la négociation ? Il vous est possible de travailler dans une banque en tant que conseiller client.

Trouver sa voie dans la filière de l’audit interne


Les grands groupes possèdent généralement leur propre département d’audit. En intégrant une équipe dans le contrôle interne, vous devenez le garant du respect des règles et des procédures dans tous les autres départements d’une entreprise. 

Vous établissez des rapports précieux pour les actionnaires. Ils donnent, en effet, une image réaliste de l’état financier d’une société, de ses procédures internes, etc. Ces documents constatent également la conformité des écritures. 

La profession d’auditeur interne reste transversale. Elle nécessite des connaissances approfondies et une collaboration fine avec différentes équipes (finance, vente, ressources humaines, etc.). 

Sachez que ce métier vous offre des perspectives d’évolution intéressantes en tant que commissaire aux comptes, par exemple.

Devenir DAF avec un DSCG : une option à envisager


Vous aimeriez peut-être devenir DAF. C’est en tout cas le souhait de nombreux jeunes diplômés du DSCG. En tant que directeur d’une équipe comptable et financière, vous occupez un poste à haute responsabilité dans une entreprise. Vous gérez autant ses déclarations comptables, fiscales et sociales que sa trésorerie. 

Sachez toutefois que ces postes sont généralement réservés aux titulaires du DSCG qui possèdent une expérience de 5 à 10 ans.

Les métiers de la fiscalité à envisager après un DSCG


Vous préférez devenir un expert en fiscalité ? Le DSCG en poche, vous êtes doté d’une base solide pour exercer en tant que fiscaliste. 

Ce professionnel garantit le respect des règles fiscales, tout en cherchant à les optimiser. En tant que fiscaliste, vous êtes donc amené à scruter les déclarations d’impôt. Vous recherchez la moindre ligne qui permettrait de diminuer l’imposition d’une société.

À savoir

Votre diplôme DSCG vous permet d’exercer dans cette branche. Il paraît toutefois souhaitable de compléter votre formation avec un diplôme en fiscalité et droit. 

Choisir l’expertise-comptable : possible ou non ? 


Vous envisagez de monter votre cabinet d’expert-comptable ? Votre cursus en DSCG ne suffit pas. L’inscription à l’ordre des experts-comptables nécessite, en effet, l’obtention d’un diplôme d’expertise comptable : DEC. 

Pour ce faire, vous devez effectuer un stage de 3 ans. En parallèle, il vous faut valider l’examen final qui se compose de : 

  • Deux épreuves écrites.
  • La soutenance d’un mémoire professionnel.

L’ICS Bégué fait partie des plus grandes écoles de gestion, de finance et de comptabilité. Il vous prépare à ce diplôme sur les campus de Lyon et Paris. Vos études se déroulent en alternance sur le rythme de deux jours à l’école et 3 jours en entreprise. 

Pour candidater, vous devez posséder un bac + 3. Sachez qu’il est également possible d’intégrer l’école en admission parallèle.Vous le constatez par vous-même, les débouchés sont nombreux après un DSCG. Envie de poursuivre vos études et de réussir avec brio le diplôme supérieur de gestion de comptabilité et de gestion ? Rendez-vous à l’ICS Bégué de Paris ou de Lyon pour une visite guidée de notre établissement. Nos équipes vous y attendent le jour des portes ouvertes. Elles répondront à toutes vos interrogations.

DCG et DSCG : quelle différence ? 

Vous êtes étudiant et vous cherchez à comprendre quelle est la différence entre un DCG et un DSCG. Cet article vous explique les nuances entre ces deux diplômes incontournables dans le domaine de la comptabilité et de la gestion. Explorez ces formations et découvrez les opportunités qu’elles peuvent ouvrir pour votre carrière.

Le DCG, c’est quoi exactement ?


Admission en DCG : quel parcours faut-il ? 

Le DCG est un diplôme d’État en comptabilité et de gestion de niveau licence (bac + 3). En fonction de vos études antérieures, votre préparation au DCG dure entre 1 à 3 ans. 

À savoir

Vous êtes diplômé d’un BTS de comptabilité et gestion ou d’un DUT. Votre formation antérieure vous octroie des dispenses pour certaines unités d’enseignement. 

En quoi consiste les études pour obtenir le DCG ?

Le programme des études concerne les domaines de :

  • L’économie ; 
  • La gestion et comptabilité ;
  • Le droit ; 
  • Le management.

La formation s’articule autour de 14 unités d’enseignement qui sont : 

  • UE 1 : fondamentaux du droit ;
  • UE 2 : droit des sociétés et des groupements d’affaires ; 
  • UE 3 : droit social ;
  • UE 4 : droit fiscal ;
  • UE 5 : économie contemporaine ; 
  • UE 6 : finance d’entreprise ;
  • UE 7 : management ;
  • UE 8 : système d’information de gestion ;
  • UE 9 : comptabilité ;
  • UE 10 : comptabilité approfondie ;
  • UE 11 : contrôle de gestion ;
  • UE 12 : anglais des affaires ;
  • UE 13 : communication professionnelle.

Il existe une UE 14 qui est facultative. Il s’agit d’une épreuve en langues vivantes étrangères. 

Les épreuves du DEC comprennent :

  • Une partie écrite sur la déontologie et la réglementation professionnelle de coefficient 1 ;
  • Une étude de cas de coefficient 3 ;
  • Une soutenance de mémoire.

Attention, les candidats qui obtiennent des notes en dessous de 6 aux épreuves écrites sont éliminés. De même, vous devez à minima avoir 10 lors de la soutenance de votre mémoire pour valider votre diplôme.

Quelles sont les opportunités professionnelles avec un DCG ?

Avec un DCG, vous pouvez exercer différents métiers dans les domaines de la comptabilité, de la gestion ou de la finance. En voici une liste non

  • Assistant comptable dans un cabinet d’expert-comptable
  • Contrôleur de gestion junior ;
  • Gestionnaire de paie ;
  • Assistant en audit interne ;
  • Etc.

Avant de mettre le doigt sur les différences entre le DCG et le DSCG, intéressons-nous, tout d’abord, au diplôme supérieur de comptabilité et de gestion.

Qu’est-ce que le DSCG ?


Quelles sont les conditions pour intégrer un DSCG ?

Votre admission en DSCG n’est possible que si vous êtes détenteur d’un bac + 3, comme le DCG, justement, ou un bachelor en gestion et comptabilité, par exemple. 

Vous pouvez également obtenir votre DSCG en valorisant vos compétences acquises grâce à votre expérience professionnelle (VAE).

Le DSCG : comment se déroule la formation ?

Les études se concentrent sur 2 ans en alternance. Elles combinent 7 unités d’enseignement :

  • UE 1 : gestion juridique, fiscale et sociale ;
  • UE 2 : finance ;
  • UE 3 : management et contrôle de gestion ;
  • UE 4 : comptabilité et audit ;
  • UE 5 : management des systèmes d’information ; 
  • UE 6 : anglais ;
  • UE 7 : accompagnement à l’élaboration d’un mémoire.

Chacune d’entre elles fait l’objet d’une épreuve écrite ou orale.

Quels sont les métiers possibles avec un DSCG ?

Que ce soit en comptabilité, audit, contrôle de gestion ou finance, les débouchés du DSCG sont nombreux. 

Ainsi diplômé, vous êtes en mesure d’occuper un poste à responsabilité, dans un cabinet comptable ou une entreprise. Vous pouvez, par exemple, devenir : 

  • Responsable financier ;
  • Consolideur ;
  • Directeur du contrôle interne ;
  • Etc.

Pour information, de nombreux diplômés du DSCG poursuivent leurs études en DEC. Il s’agit du diplôme incontournable pour devenir expert-comptable.

Quelle différence entre un DCG et un DSCG ?


Le DEC et le DSCG se différencient sur plusieurs points.

En premier, le DCG correspond à un niveau bac + 3. Le DSCG, lui, vous permet d’obtenir un titre qui équivaut à un bac + 5.Il existe aussi une différence dans la complexité des matières qui vous sont enseignées. Le DCG aborde des notions de base en comptabilité, gestion, droit et économie. Le DSCG vous permet d’avoir une expertise pointue en :

  • Contrôle de gestion ; 
  • Audit ;
  • Finance d’entreprise ;
  • Comptabilité avancée.

Vous l’aurez compris, le DEC vous offre une formation générale en comptabilité et gestion. Le DSCG vous promeut au rang d’expert dans ces domaines. Il représente un tremplin pour accéder à des postes de responsabilité, comme vous l’avez vu plus haut.

Alors, si vous ne savez pas que faire après un DCG, pourquoi ne pas tenter le DSCG ? Vous connaissez maintenant la différence entre le DCG et le DSCG. Vous avez besoin de plus de renseignements pour savoir comment passer le DCG ou le DSCG ? L’ICS Bégué est une école réputée dans la gestion et la comptabilité. Elle vous permet d’intégrer le cursus qui vous correspond. Que vous optiez pour le DEC et DSCG ou le DEC, votre parcours au sein de l’ICS Bégué est à la fois personnalisé et professionnalisant. Alors, quelle que soit la formation que vous envisagiez, n’hésitez pas à nous contacter.

Les 3 raisons d’étudier la comptabilité ! 

Vous vous demandez pourquoi étudier la comptabilité ? Vous allez voir ici, il s’agit d’un domaine qui vous offre des opportunités fort intéressantes en termes de carrières. Trouvez ici toutes les raisons de vous engager dans ce secteur et les réponses à vos questions concernant les métiers et la formation en comptabilité.

Pourquoi étudier la comptabilité ?


La comptabilité : un secteur en constante recherche de talents

Connaissez-vous le taux de chômage dans le secteur de la comptabilité ? Il s’élève à seulement 2 %. Alors, nul doute à avoir : les métiers de la comptabilité vous donnent une réelle stabilité professionnelle. 

En plus, vous avez le choix, car toutes les structures sont en recherche d’un collaborateur possédant une expertise en comptabilité : 

  • Les cabinets d’expertise ;
  • Les assurances ;
  • Les banques ; 
  • Les PME ; 
  • Le service public ;
  • Etc. 

Comptable : le pilier de la santé financière d’une entreprise

Un comptable a aujourd’hui une position stratégique dans la réussite d’une entreprise. La profession ne se limite plus à la vérification d’opérations financières. Elle contribue à améliorer la rentabilité dans une société. 

Dans les entreprises plus importantes, les comptables se spécialisent au sein de différents services. Ils travaillent en étroite collaboration avec d’autres départements, tels que le marketing, les ressources humaines, les services juridiques et la communication, etc.

Outre cela, une formation dans le secteur de la comptabilité vous ouvre également les portes vers des rôles de gestion de finance.

Un salaire attractif

Les missions de saisie deviennent de plus en plus automatisées, laissant place à des tâches relationnelles omniprésentes. Les perspectives de carrière et les possibilités d’augmentation de salaire sont donc intéressantes.

Le petit plus

Vos compétences en comptabilité sont nécessaires à l’échelle internationale. Elles vous ouvrent ainsi des possibilités de carrières stimulantes dans les entreprises du monde entier.

Quelles qualités pour étudier la comptabilité ?


Contrairement à ce que vous pourriez penser, étudier la comptabilité ne nécessite pas forcément d’être un expert en mathématiques. En revanche, pour mener à bien toutes missions de comptabilité, certaines capacités semblent essentielles.

L’importance de la rigueur en Comptabilité

La méthode et l’organisation sont de mise pour réussir dans cette voie professionnelle. En effet, en tant que comptable, vous serez amené à gérer des données financières complexes

Celles-ci nécessitent d’être bien ordonnés pour éviter toute erreur. L’inexactitude n’a pas sa place en comptabilité ! Alors, il faut savoir faire attention à tous les détails.

Un métier pluridisciplinaire

La polyvalence est également un atout précieux. Un comptable est, en effet, amené à gérer plusieurs tâches comme : 

  • La tenue d’un livre comptable ; 
  • La préparation des déclarations fiscales ; 
  • Etc.

De plus, le domaine de la comptabilité implique fréquemment une coopération avec d’autres experts. Et il est indéniable qu’être doté d’une certaine flexibilité facilite cette collaboration.

Carrière en comptabilité : un large panel de professions 


Quelques exemples de profession dans le secteur de la comptabilité

Explorez ici quelques métiers du monde de la comptabilité.

Le comptable et l’expert-comptable

Les missions d’un comptable varient, bien sûr, en fonction de la structure. Mais d’une façon générale, ce professionnel s’occupe de la saisie des écritures comptables. Il réceptionne et vérifie les bordereaux, les factures, les bons de commande, etc. 

Dès qu’il a enregistré toutes les informations, il en rend compte à l’expert-comptable.

Ce dernier a un rôle plus stratégique. Il élabore des audits et délivre des conseils financiers.

Le directeur comptable

Le directeur comptable, quant à lui, assume toute la gestion courante des comptes. Il collecte, coordonne et vérifie toutes les données comptables. C’est à lui que revient la charge de préparer le bilan annuel ou le compte de résultat. Il joue également un rôle phare dans les différentes négociations menées par une société. 

Le responsable administratif et financier

Enfin, pour terminer de présenter les métiers de la comptabilité, parlons du responsable administratif et financier. Il est aussi connu sous le nom de directeur administratif et financier (DAF). Il planifie le budget. Il gère la trésorerie, la comptabilité et les investissements. Ses rapports contribuent à une meilleure prise de décision au sein de l’entreprise.

Les prérequis pour travailler en comptabilité

Les métiers de la comptabilité requièrent aussi des connaissances dans des domaines variés :   

  • Gestion administrative ;
  • Maniement des logiciels de comptabilité ;
  • Fiscalité ; 
  • Droit du travail ; 
  • Code des marchés publics ; 
  • Etc.

Vous l’aurez compris, l’accès à ces métiers nécessite un cursus adapté. L’ICS Bégué vous propose plusieurs formations adaptées à votre niveau. 

Formation en comptabilité : laquelle choisir ? 


Explorez ici les différentes formations en comptabilité de l’ICS Bégué, l’école de comptabilité de Paris ou de Lyon.

BTS Comptabilité et Gestion

Vous avez un bac avec une option finance ou comptabilité ? Le BTS comptabilité et gestion est accessible après le bac. Il s’agit d’une poursuite d’études de 24 mois qui vous permet d’avoir un bagage théorique solide. En parallèle, vous acquérez une expérience professionnelle en alternance.

Pour savoir les possibilités qui s’offrent à vous en poursuite d’études, lisez vite notre article : que faire après un BTS ?

DCG

Le DCG (diplôme de comptabilité de gestion) est une formation de grade de licence. Elle s’adresse à tous les étudiants de niveau bac qui recherchent un parcours d’apprentissage professionnalisant.

À savoir

Ce diplôme de comptabilité est accessible en admission parallèle.

DSCG

Vous avez un bac + 3 Et vous souhaitez devenir directeur comptable ou responsable administratif et financier ? Le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) de l’ICS Bégué s’adresse à vous, si vous souhaitez vous tourner vers les métiers de l’expertise comptable comme : 

  • Directeur comptable ; 
  • Responsable administratif et financier ;
  • Etc.

Diplôme d’expertise comptable

L’ICS Bégué vous accompagne aussi dans la préparation du DEC.

Le DEC est un diplôme de niveau bac + 8 qui s’obtient après 3 ans de stage en cabinet d’expertise comptable et la réussite aux épreuves écrites suivantes : 

  • Comptabilité et mathématiques ;
  •  Anglais ; 
  • Culture générale ; 

Il s’accompagne aussi d’un entretien de motivation individuelle.
Vous savez désormais pourquoi étudier la comptabilité. Ce domaine professionnel vous invite à une carrière pleine de promesses, où vos compétences seront universellement recherchées. Besoin d’une formation sérieuse et professionnalisante ? L’école de comptabilité de Lyon ou de Paris vous attend. Contactez-nous vite.

La préparation DCG : tout connaître de A à Z

Vous souhaitez évoluer dans le domaine de la comptabilité ou de la finance pour devenir expert-comptable ou responsable administratif financier. Le DCG vous ouvre la voie vers les filières de l’expertise comptable. Focus sur l’inscription et la formation pour l’obtention du diplôme de comptabilité et de gestion : le DCG. 

 Le DCG en quelques mots


Le DCG est un diplôme d’État de niveau bac + 3. Il s’agit d’une formation solide en comptabilité, gestion, et finance. Elle constitue d’ailleurs le premier pas pour entrer en école d’expertise comptable. 

Le DCG en poche, vous pourrez poursuivre le DSCG en 2 ans. Ce diplôme supérieur de comptabilité et de gestion correspond à la seconde étape essentielle pour devenir expert-comptable ou responsable administratif financier.

L’inscription au DCG


Vous voulez poursuivre vos études en DCG ? Votre admission est possible après un :

  • Un bac général ;
  • Un bac STMG ;
  • Une certification du RNCP de niveau 4 à 7.

Vous possédez déjà un BTS comptabilité et gestion, un DUT GEA ou une licence ? Sachez que vous pouvez intégrer une classe de DCG en admission parallèle dans certains établissements. 
À ce titre, par exemple, les diplômés d’un BTS comptabilité et gestion rentrent directement le DCG en seconde année. Ils sont ainsi dispensés des unités d’enseignement en :

  • Fondamentaux du droit ;
  • Économie contemporaine ;
  • Systèmes d’information de gestion ;
  • Comptabilité ;
  • Anglais des affaires ;
  • Communication professionnelle. 

Passons maintenant à la préparation du DCG en elle-même. Découvrez ci-dessous les différents lieux possibles de formations et les façons de faire vos études. 

Où se former pour préparer le DCG ?


Les formations au DCG sont dispensées à l’université. Il existe également des préparations au DCG dans les lycées. Elles sont réparties sur tout le territoire français, généralement dans 2 ou 3 établissements secondaires par département.

Mais de nombreuses autres écoles vous offrent aussi des cours de qualité. C’est le cas de l’ICS Bégué, la grande école de la gestion, de la finance et de la comptabilité. Ses formations sont, bien sûr, reconnues par l’État. Les cours ont lieu sur les campus de Paris ou de Lyon.

Pour postuler, vous formulez vos vœux sur Parcoursup du 17 janvier 2024 au 14 mars 2024. Vous recevez une réponse entre le 30 mai et le 12 juillet 2024. Vous devrez, bien sûr, la valider pour conserver votre place. 

Vous pouvez également candidater dans certains établissements, sans passer par Parcoursup. C’est le cas à l’ICS Bégué. Il vous suffit alors de créer votre dossier de candidature. Pour que votre admission soit effective, il vous faut réussir le concours d’entrée. Ce dernier comprend 3 épreuves écrites :

  • Anglais ;
  • Mathématiques ; 
  • Culture générale.

Préparer le DCG en formation initiale


Vous souhaitez effectuer une préparation initiale au DCG ? La formation est répartie sur 3 années. Elle comprend 4 à 5 UE par an.

Les études se concentrent autour 13 domaines d’enseignement comme :

  • Le droit social, fiscal
  • L’économie contemporaine ; 
  • La finance d’entreprise ; 
  • Le management ;
  • Le contrôle de gestion ;
  • Etc.

Pour obtenir votre DCG, vous devez obtenir une moyenne de 10 au 13 épreuves que vous présentez.

L’ICS Bégué vous propose bien plus que des cours théoriques. L’école vous permet, en effet, d’assister à des conférences d’experts et de réseauter en rencontrant des professionnels du secteur de la comptabilité. Voilà une occasion unique de vous faire remarquer et de décrocher votre futur job.

Préparer le DCG par correspondance


Vous travaillez déjà et vous souhaitez vous présenter aux examens du DGC en candidat libre ? 

Dans ce cas, vous pouvez réaliser votre apprentissage théorique seul par le biais de manuels. Attention, il faut le savoir, le taux de réussite des candidats libres aux examens du DCG reste assez faible. C’est la raison pour laquelle il vaut donc mieux opter pour une formation à distance.

Préparer le DCG en alternance


Vous pouvez tout à fait effectuer votre formation DCG en alternance. Vous passez alors trois jours en apprentissage dans une entreprise. Les deux autres jours de la semaine, vous êtes en cours, à l’école. 

Avec un tel rythme d’alternance, vous montez vite en compétences. Vous bénéficiez ainsi d’une expérience professionnelle, dès que vous êtes diplômé. Et cela est un véritable atout pour trouver un emploi rapidement.

Envie d’obtenir un titre de niveau bac + 5 ? Et si vous veniez rencontrer nos équipes et les étudiants lors de notre journée porte ouverte ?

Passer le DCG : comment faire

Vous venez de passer votre bac  et  vous souhaitez être diplômé du DCG ? Vous êtes peut-être titulaire d’un BTS comptabilité et gestion ou d’un bachelor ? Quoi qu’il en soit, découvrez ici comment passer le DCG.

Préparer le DCG  : comment s’y prendre ?


Le DCG est une formation dispensée dans un lycée, une université. Vous avez également l’opportunité de vous présenter en candidat libre, en réalisant votre préparation DCG à distance. Votre dernière alternative consiste à vous former dans une école de gestion, finance et comptabilité, comme l’ICS Bégué. 

Vous passez par Parcoursup pour demander votre formation. Pour entrer à l’ICS Bégué, vous pouvez également prendre contact avec les structures d’enseignement de Paris ou de Lyon et passer un examen d’entrée.

Entrer à l’ICS Bégué comporte d’ailleurs plusieurs avantages. C’est, en effet, la seule école qui vous propose un programme sur mesure. Il tient compte de votre parcours et des compétences que vous avez déjà acquises. Vos professeurs sont des professionnels qui possèdent une expertise approfondie dans les domaines de la finance, de la gestion et de la comptabilité. Ils vous délivrent des conseils de pointe. Ils vous permettent de vous immerger totalement dans le monde de la comptabilité. Vous avez, par exemple, de multiples occasions pour réseauter et trouver un emploi rapidement. Pour finir, votre préparation s’effectue en alternance, au rythme de 3 jours en entreprise et 2 jours à l’école.

Combien de temps faut-il pour passer le DCG ?


Le DCG est un diplôme de niveau licence, ce qui équivaut à une durée d’études de 3 ans.  Pourtant, cela ne signifie pas forcément que vos études vont durer 3 ans. La préparation au DCG comporte 13 UE, mais chacune des épreuves est autonome et indépendante. Tous les candidats ont ainsi le choix de valider entre 1 et 13 UE chaque année, puisque l’inscription à l’examen se réalise par unité d’enseignement.

Après chaque session, vous recevez les résultats aux épreuves que vous avez présentées. Vous obtenez votre diplôme, lorsque vous avez validé toutes les UE, avec une moyenne générale de 10/20 ou plus, sans aucune note inférieure à 6/20.

Quel est le nombre d’UE du DCG que l’on doit passer chaque année ?


Vous avez le droit de passer autant d’unités d’enseignement (UE) que vous le souhaitez chaque année

Gardez à l’esprit que la validation des UE dépend de divers facteurs, et, notamment du moment où vous débutez vos cours

Une préparation DCG nécessite un travail régulier estimé entre 150 et 200 h par unité, selon le ministère de l’Éducation nationale. Bien sûr, votre investissement varie en fonction de vos connaissances dans les différentes matières.Mais à titre informatif, retenez que, pour un début de scolarité en septembre, il vous faut 4 à 6 heures de travail personnel par semaine pour réussir les examens d’une unité d’enseignement. C’est la raison pour laquelle les formations DCG vous permettent, en général, de préparer 4 unités d’enseignement par an en moyenne.

Existe-t-il un ordre pour passer les UE du DCG ?


Votre inscription préalable dans certaines UE du DCG est essentielle. Il s’agit des unités introductives qui vous donneront les bases en  : 

  • Droit (UE 1) ;
  • Économie (UE 5) ;
  • Introduction à la comptabilité (UE 9).

Outre cela, il est préférable de prévoir de passer l’UE 12 (anglais des affaires) sur 2 années, notamment, si vous n’êtes pas très à l’aise avec cette langue étrangère.

Vous souhaitez rentabiliser votre temps et être efficace dans votre apprentissage ? Alors nous vous recommandons de travailler certaines unités qui présentent des synergies. C’est le cas du :

  • Droit fiscal (UE 4) ;
  • Comptabilité approfondie (UE 10).

Pour les unités restantes, il n’existe aucune norme. L’ICS Bégué vous conseille toutefois de conserver, chaque année, des matières complexes à côté de celles qui vous paraissent plus attrayantes. Cela facilitera votre apprentissage et votre réussite aux examens.

Existe-t-il des dispenses et des équivalences au passage des épreuves du DCG ?


Certains diplômes vous permettent une dispense sur quelques épreuves. Il s’agit des formations :

  • BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (antérieur à 2016) ;
  •  BTS Comptabilité et Gestion (après 2017) ;
  • DUT Gestion des Entreprises et Administrations ;
  • Licence professionnelle en droit, économie, gestion, management des organisations (après 2013) ;
  • Licence professionnelle, mentions métiers de la gestion et de la comptabilité obtenue après 2015 ;
  • DGC du CNAM-Intec ;
  • BUT GEA.

Le tableau ci-dessous vous répertorie les différentes unités d’enseignement dont les étudiants sont potentiellement dispensés, selon l’arrêté du 22 mai 2020. 

DiplômeDispense accordée par unité d’enseignement et épreuve
BTS comptabilité et gestion1, 5, 8, 9, 12, 13
DUT GEA finance et comptabilité1, 5, 6, 8, 9, 12, 13
DUT GEA petites et moyennes organisations1, 5, 7, 13
DUT GEA  ressources humaines1, 3, 5, 13
DUT GEA gestion comptable et financière1, 5, 6, 8, 9, 12, 13
DUT GEA gestion et management1, 5, 7, 12, 13
DUT GEA gestion des ressources humaines1, 5, 8, 12, 13
Licence Pro métiers de la comptabilité ou de la gestion9, 12, 13
Diplôme gestion et comptabilité (CNAM)1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13
BUT GEA gestion comptable, fiscale1, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 12, 13
BUT GEA contrôle de gestion ou gestion entrepreneuriat1, 5, 9, 12
BUT GEA gestion et pilotage des RH1
Les candidats qui bénéficient d’une dispense doivent la déclarer au moment de son inscription au DCG. Si c’est votre cas, vous devez, bien sûr, fournir un diplôme ou un relevé de notes pour le prouver.

Vous avez désormais toutes les clés pour passer le DCG. Envie de tenter le concours d’entrée à l’ICS Bégué pour rejoindre les rangs de nos diplômés en DCG ? Venez nous rencontrer pour en savoir plus. Il vous suffit de vous inscrire en ligne. 

Devenir expert comptable : pourquoi ?

Vous aimez les chiffres et vous envisagez de poursuivre vos études dans la comptabilité après le bac. Vous vous demandez pourquoi devenir expert-comptable. Vous allez le voir, cette profession demande des compétences analytiques pointues. Elle nécessite aussi une expertise approfondie en finance et un sens aigu de la responsabilité. Découvrez ici les raisons qui peuvent vous pousser à aller dans cette voie.

Le métier d’expert-comptable, c’est quoi exactement ?


Un expert-comptable assure la vérification, la gestion et l’analyse des données financières au sein d’une entreprise. Il lui garantit ainsi la conformité avec les lois et les normes en vigueur. Il peut exercer en tant que salarié ou trouver un emploi  : 

  • Auprès d’un cabinet d’expertise comptable ;
  • Dans une institution financière ;
  • Dans une administration publique ;

Certains experts-comptables préfèrent travailler pour leur propre compte. Ils bénéficient alors d’une liberté d’installation géographique et du choix de leurs clients.

Quoi qu’il en soit, tous sont soumis à une réglementation stricte. Ils ont un Ordre qui leur offre le cadre propice à l’exercice de leur profession.

Un métier qui allie relationnel et techniques comptables 


Un expert des chiffres

Le champ d’action d’un expert-comptable est très vaste. Il possède, bien sûr, une expertise en comptabilité et en gestion. Il assume les missions d’audit, pour les entreprises ayant besoin de garantie sur leurs données financières. Il intervient, notamment, pour vérifier celles qui ne sont pas tenues de mandater un commissaire aux comptes.

Ses autres tâches quotidiennes concernent :  

  • L’ouverture et la tenue des comptes ;
  • La surveillance financière ; 
  • La mise en place du budget annuel ;
  • Etc.

Les nouvelles technologies ont d’ailleurs radicalement modifié le quotidien de l’expert-comptable. Désormais, il utilise notamment des logiciels de comptabilité.

Une maîtrise de l’art du relationnel

Les métiers de la comptabilité, et notamment la profession d’expert-comptable, vont bien au-delà des chiffres. S’il évolue dans un univers technique complexe, ce professionnel navigue entre des problématiques comptables, fiscales et sociales.

Chaque jour, il gère une variété de relations professionnelles :

  • Chef d’entreprise ;
  • Clients ;
  • Partenaires ;
  • Collaborateurs, 
  • Avocat, 
  • Banque
  • Etc.

Si ce métier vous intéresse, il est donc préférable que vous possédiez un esprit synthétique. Mais vous devrez également faire preuve de diplomatie, tout en restant un communicant efficace, doté d’une oreille attentive.

L’expert-comptable : le partenaire clé pour un chef d’entreprise


Avec son expertise élargie en gestion et en droit, l’expert-comptable est avant tout un conseiller privilégié pour un dirigeant. Il est le tiers de confiance qui l’accompagne sur divers aspects tels que :

  • La gestion du personnel ; 
  • Les enjeux financiers ;
  • Le développement commercial ;
  • Etc.

Son activité ne se résume donc pas à tenir les registres comptables. Sans jamais outrepasser sa fonction, il donne des conseils au dirigeant et lui permet de faire des choix. Il simplifie les opérations et fait le lien avec le chef d’entreprise, afin qu’il puisse se concentrer sur son cœur de métier.

Quel est le salaire d’un expert-comptable ? 


La rémunération d’un expert des comptes varie généralement entre 35 000 et 80 000 euros bruts. Pour certains experts dotés de compétences particulières, le salaire peut même atteindre 100 000 euros bruts par an. 

Cela étant dit, en début de carrière, les jeunes diplômés sont en général rémunérés à hauteur de 35 000 et 40 000 euros bruts, soit 2 300 à 2 700 euros nets par mois. 

Le salaire dépend de l’expérience, de la complexité des missions et de la politique salariale de l’entreprise. Ainsi, dans un grand cabinet ou les entreprises de taille importante, la rémunération est souvent plus élevée que dans les petites structures. Rappelons aussi que le salaire est plus haut dans la capitale que dans d’autres régions françaises.
En résumé, devenir expert-comptable implique bien plus que la maîtrise des chiffres. C’est être un gestionnaire, un analyste financier qui maîtrise l’art du conseil et tisse des liens pour accompagner le développement d’une entreprise.

Devenir expert-comptable : quel cursus ?


Découvrez ici comment devenir expert-comptable en vous formant à l’ICS Bégué de Paris ou de Lyon.

Le diplôme de comptabilité et de gestion

Vous avez un niveau bac ? Vous avez fait un BTS comptabilité gestion ou vous possédez tout autre titre inscrit au RNCP de niveau 4 à 7 ? Alors, le DCG va fortement vous intéresser.Il correspond à un diplôme d’état de niveau bac + 3. Il se compose de 13 unités d’enseignement indépendantes qui concernent  :

  • La gestion ;
  • La comptabilité ;
  • L’économie ;
  • Le droit ;
  • Le management.

À l’ICS Bégué, votre préparation DCG va bien au-delà du cadre théorique. Elle intègre une dimension pratique et concrète. Votre parcours en alternance est ainsi jalonné  :

  • De cas concrets ;
  • De stages ;
  • De rencontres avec des professionnels de renom ;
  • Etc.

À savoir 

Vous avez la possibilité d’intégrer l’ICS Bégué en admission parallèle.

En fonction de votre cursus, votre formation s’étale en alternance pendant 1 à 3 ans. Concrètement, vous êtes 2 jours à l’école et le reste du temps en entreprise. Et cela vous permet d’appliquer ce que vous apprenez à l’école. 
Vous vous demandez que faire après un DCG ? Une fois diplômé, vous pouvez trouver un travail comme assistant comptable avant d’occuper des fonctions d’expert-comptable.

Les poursuites d’études après le DCG

Vous préférez continuer vos études ? Plusieurs opportunités s’offrent à vous. Certains étudiants choisissent de préparer le DSCG. Ils continuent pour cela sur un cycle d’étude, de niveau bac + 5. Le DSCG est un diplôme supérieur de comptabilité de gestion qui correspond au niveau master. Ainsi diplômé, vous pouvez prétendre à des postes de haute responsabilité en comptabilité et gestion. Lorsque vous aurez 3 ans de stage en cabinet d’expertise, vous pourrez passer le DEC. Il s’agit du diplôme final de la filière de l’expertise comptable de niveau doctorat.

Vous savez désormais pourquoi devenir expert-comptable. Il s’agit d’une voie professionnelle enrichissante qui allie la gestion des chiffres avec le relationnel humain. L’ICS Bégué est l’école parfaite pour vous former. Vous vous demandez comment passer le DCG ? Vous avez besoin de plus d’informations sur notre établissement ? Alors, rendez-vous le jour des portes ouvertes.